BIENVENUE CHEZ NATIVUS 🍀 -15% de réduction immédiate avec votre code de bienvenue : SESENTIRMIEUX

Profitez-en !

7 méthodes d'extraction pour fabriquer du hash CBD

EXTRACTION-du-haschich-cbd

Vous aimez les hash et les résines de CBD mais vous ne savez pas comment ces dernières sont fabriquées ? Voyons aujourd'hui les 7 façons d'extraire les trichomes (appelés pollen) pour fabriquer du hash, c'est parti !

 

Tout d'abord : que souhaite-t-on extraire ?

Pour fabriquer de bons hash, ce qu'on souhaite, c'est récupérer le "pollen", aussi appelé kief.

En réalité, il ne s'agit pas de pollen mais des trichomes.

Comme sur la première image de cet article, les trichomes sont des excroissances de la plante de cannabis. Ce sont les composés du cannabis qui contiennent le plus de cannabinoïdes, et notamment ceux que nous recherchons : le CBD ou le THC (dans le cadre du cannabis récréatif).

Voici les 7 méthodes pour les extraire de la plante.

 

Méthode 1 : le tamisage à sec

C'est la méthode d'extraction la plus répandue et la plus simple : des fleurs de CBD sont placées et secouées sur des tamis. Se faisant, les trichomes se détachent de la plante et tombent à travers le tamis, tandis que les fleurs et la matière végétale reste sur le tamis.

Cette méthode d'extraction se réalise le plus souvent avec de grosses machines à cylindre rotatif comme celui-ci :

pollen-extractor

Méthode 2 : tamisage marocain

 

tamis-kief

Plus traditionnelle, le procédé est plutôt simple : on vient frapper les plants de cannabis sur de grands tissus. Soit en frappant directement avec les plants, soit en posant les plants et en frappant dessus à l'aide d'un baton.

La qualité des extraits dépendra alors du maillage des tamis et de la durée de battage.

C'est le même principe quand dans nos grinders : les fleurs sont broyées sur la grille pour ne récupérer que le kief.

 

Méthode 3 : extraction par pression

À chaud ou à froid, le principe est simple : on place du cannabis dans une presse, et on l'écrase jusqu'à ce que les trichomes s'en extraient.

C'est comme ça que la Rosin (ou Live Rosin) est fabriquée.

Cette façon d'extraire des cannabinoïdes est très qualitative et permet de conserver dans un bon état les terpènes et les cannabinoïdes, et donc d'obtenir un produit savoureux et puissant.

 

Méthode 4 : extraction par électricité statique

Peu connue mais intriguante, cette méthode reste peu utilisée. Il s'agit de remuer le tamis en créant de l'électricité statique.

Par ce moyen, les trichomes et la matière végétale se chargent en électricité, l'une en positif, l'autre en négatif. Une fois chargés, on utilise alors le Static Tech pour séparer les éléments.

Généralement, ce moyen d'extraire les trichomes doit être réalisé en chambre froide afin de conserver la qualité des terpènes et des molécules extraites. Voici une vidéo qui explique ce procédé original :

 

Méthode 5 : par friction manuelle

C'est la méthode traditionnelle utilisée pour fabriqué le fameux Charas. Originaire d'Inde, le principe ne demande aucun matériel et consiste à frotter des plantes vivantes entre ses mains.

En frottant les têtes de cannabis, les trichomes restent collés et les extracteurs finissent par obtenir une couche noire et collante sur leurs mains. Ils vont alors la racler et former des boules de hash : c'est le charras. 

fabrication-charas

Elle est particulièrement appréciée pour conserver des arômes de plantes fraîches à l'intérieur de la résine. Cependant, les extracteurs doivent être attentifs et patients, car cette méthode requière du temps, et une attention particulière à ne pas dégrader les fleurs lors des frottements, afin de ne pas capturer trop de matière végétale avec les trichomes.

Voir aussi : les meilleures recettes à base d'extraits de CBD

Méthode 6 : extraction par les vibrations

Peu répandue et hautement technique, il s'agit ici de faire vibrer un tamis pour extraire les trichomes. Les vibrations sont généralement créées par ultrason, sur des fréquences qui permettent de pas obstruer les mailles des filtres.

Chez notre fournisseur Rue de la Boulette, cette méthode est la plus utilisée grâce à leur maîtrise et leur expérience dans l'extraction des hash CBD.

En y ajoutant de l'eau glacée, cette technique permet de fabriquer de l'Ice-O-Lator. Et si vous ajoutez plusieurs filtres et mailles de filtration, en l'occurence 3, vous obtenez le fameux hash 3x filtré ! (triple filtré).

 

Méthode 7 : extraction à l'eau froide

Enfin, l'une des techniques d'extraction les plus rénommées ! C'est celle qui permet d'obtenir l'Ice-O-Lator ou le Bubble Hash.

Pour se faire, les pieds de cannabis sont récoltés et congelés (dans la plupart des cas). Ceci afin de conserver du mieux possible tous les composants végétaux de la plante qui nous intéressent (trichomes et terpènes).

ice-o-lator

Ensuite, les fleurs sont plongées dans de l'eau glacée. Par ce procédé les trichomes se séparent tout seul de la matière végétale sous l'effet du froid et de l'eau, et finissent par se déposer au fond (sur des filtres de différents maillages).

L'avantage de cette méthode est qu'on ne récupère que très peu (ou pas) de matière végétale, et donc un produit fini presque exempt d'impuretés.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Poids :

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,