Est-ce que le CBD peut rendre accro ?

joint-de-cannabis

Même si le CBD (cannabidiol) est légal en France, et dans toute l'Union Européenne, son usage pose encore de nombreuses questions. En effet, pour beaucoup de consommateurs, la vue d'une feuille de chanvre (symbole du cannabis en quelque sorte) est à elle seule associée à la notion d'addiction. Et pourtant, comme nous allons le voir, le CBD ne rend pas accro.

 

Est-ce que le CBD crée une dépendance ?

Quand on parle d'addiction, il faut bien différencier cannabis et CBD. En effet, même si les deux substances proviennent toutes deux de la même plante, le chanvre, les principes actifs à l'oeuvre sur le cerveau (et donc au coeur du processus d'addiction) ne sont pas les mêmes.

femme-accro-au-cannbis

Comprendre les phytocannabinoïdes pour comprendre l'addiction

Le chanvre contient un nombre remarquable de composés, notamment des phytocannabinoïdes, des terpènes, des terpénoïdes ou des flavonoïdes. Le CBD (cannabidiol) est l'un des nombreux phytocannabinoïdes, tout comme le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBG (cannabigérol).

Mais seul le THC présente un potentiel addictogène. Le cannabidiol et le cannabigérol ne sont pas addictifs même si ce sont des phytocannabinoïdes au même titre que le THC. Généralement, on incrimine les fleurs CBD de provoquer les mêmes effets d'accoutumance que le cannabis récréatif. Il n'en est rien.

 

Comment le THC rend accro ?

Le THC, comme les autres cannabinoïdes, affecte les circuits de récompense et de motivation du cerveau, qui sont étroitement liés à la dépendance. Les niveaux de concentration de la dopamine (un neurotransmetteur) dans les voies mésolimbiques augmentent à cause du THC. Il en va de même pour l'alcool, qui a lui aussi un potentiel addictif très fort.

Avec le chanvre fort en CBD, commercialisé légalement en France et en Europe, vous ne risquez rien. En effet, le taux de THC y est plafonné à 0,3%, ce qui signifie qu'il ne s'agit que de traces, qui n'ont aucun effet sur votre cerveau.

Et donc les produits comme les fleurs, l'huile CBD, ou encore la résine, ne peuvent pas provoquer d'addiction.

 

Le CBD, en revanche, ne semble pas augmenter les niveaux de dopamine dans les circuits de récompense et de motivation du cerveau. En fait, le CBD pourrait même contribuer à contrecarrer certains des effets négatifs potentiels du THC, comme l'anxiété et la paranoïa.

 

Le CBD pourrait même agir contre la dépendance

Il a même été démontré que le CBD peut aider les personnes souffrant de troubles liés à la dépendance.

Des études ont montré que le CBD peut aider à réduire les envies et l'anxiété chez les personnes souffrant de troubles de la dépendance, et il peut même être utile pour traiter la dépendance elle-même. Dans une étude sur des rats, par exemple, on a constaté que le CBD réduisait les envies et l'anxiété induites par la cocaïne. Et dans un petit essai clinique, le CBD s'est révélé efficace pour traiter la dépendance à l'héroïne.

 

Conclusion

Le CBD ne crée pas de dépendance, et il pourrait même avoir des propriétés anti-dépendance. Si vous, ou l'un de vos proches, êtes aux prises avec une dépendance, demandez à un médecin ou à un professionnel de la santé mentale si le CBD peut vous aider.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Poids :

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,