Sevrage cannabis : le guide pratique pour arrêter (dans les meilleures conditions)

femme sevrage cannabis

Voici le guide le plus complet sur le sevrage cannabique.


Aujourd’hui, nous allons répondre à toutes les questions relatives à l’arrêt du cannabis avec notamment les points suivants :

  • Bien évaluer votre dépendance actuelle
  • Les symptômes du sevrage et ses bienfaits
  • La durée du sevrage
  • Les traitements conseillés
  • Une liste de conseils pratiques pour vous aider au quotidien
  • Et d’autres informations utiles


Donc, si vous souhaitez arrêter (pour de bon) le cannabis et retrouver une bonne santé physique et mentale, ce guide vous sera très utile.


C’est parti. 


Point important : les informations suivantes ont pour but de vous aider, mais ne remplacent en rien un accompagnement médical. Nous vous conseillons avant tout de consulter votre médecin.

Suis-je dépendant au cannabis ?

Avant de passer au sevrage, il est essentiel de poser le bon diagnostic et d’évaluer votre dépendance au cannabis. 

On peut considérer qu’une personne est dépendante au cannabis lorsqu’elle ne peut plus “fonctionner” normalement sans consommer cette substance et qu’elle n’arrive plus à stopper. Certaines habitudes ne trompent pas. C’est par exemple le cas si vous fumez plusieurs joints par jour et que le cannabis est indispensable pour vous endormir.

Tout comme le tabac, l’addiction au cannabis est souvent graduelle et s’aggrave par le phénomène de “tolérance”. En effet, avec le temps, le corps s’habitue aux effets et le consommateur se met alors à consommer plus. Par ailleurs, beaucoup considèrent avoir un usage uniquement “récréatif” et sont en fait déjà addicts sans s’en rendre compte. Le THC (tétrahydrocannabinol), substance contenue dans la plante de cannabis, peut entraîner une dépendance psychologique en cas de consommation fréquente.


Les symptômes de dépendance au cannabis

  • Votre consommation n’est plus contrôlée : augmentation des quantités et de la fréquence.
  • Le cannabis vous semble indispensable au quotidien.
  • Émergence de problèmes relationnels dans le cadre scolaire, social et/ou professionnel.
  • Le cannabis contribue à votre échec scolaire ou a des difficultés professionnelles.
  • Apparition de signes en cas d’arrêt : anxiété, colère, trouble du sommeil, perte d’appétit, etc.
  • Perte d’énergie, de confiance en soi et de joie de vivre.


Consommation de cannabis en France : chiffres clés

En France, le cannabis reste la drogue illicite la plus consommée. Selon le baromètre de Santé publique , 46% des adultes l’ont déjà expérimenté. Les Français sont les premiers consommateurs de cannabis en Europe et la consommation est particulièrement importante chez les jeunes dans la tranche d’âge 15-30 ans.

Concernant les consommateurs réguliers, 2% des Français de 15-64 ans (environ 1 million de personnes) fument quotidiennement ou quasi-quotidiennement du cannabis.

Quels sont les dangers du cannabis ?

La plante de cannabis dont le nom scientifique est “cannabis sativa L” n’est pas une drogue en soi. Ce sont les produits dérivés comme la marijuana ou le haschich contenant un taux de THC (tétrahydrocannabinol) élevé qui sont considérés comme stupéfiants et dangereux pour la santé. Par ailleurs, dans la majorité des cas, le cannabis est fumé avec du tabac qui engendre une autre dépendance avec les risques liés.


Les risques physiques

  • Problèmes respiratoires ou pulmonaires causés par le tabagisme
  • Cancer attribuable au tabagisme
  • Problèmes pendant ou après la grossesse
  • Fatigue chronique


Les risques psychologiques

  • Somnolence
  • Troubles de la mémoire et de la coordination physique
  • Changements d’humeur
  • Facteur aggravant chez les personnes sujettes aux maladies mentales
  • Favoriserait la schizophrénie et dépression (Source)


sans titre 34

Quels sont les effets du sevrage cannabique ?

Comme pour toute dépendance, le sevrage cannabique entraine divers symptômes qui varient d’une personne à une autre et surtout de la quantité de cannabis consommée. Pas d’inquiétude toutefois, ces effets plus ou moins désagréables sont généralement de courte durée et sont loin d’être insurmontables.  

Le soutien de votre entourage et d’un accompagnement médical/psychologique facilite grandement le processus. 

Voici une liste des symptômes courants en cas de sevrage au cannabis :

  • Troubles du sommeil
  • Anxiété
  • Irritabilité
  • Perte d’appétit
  • Transpiration
  • Fatigue et tensions musculaires
  • Maux de ventre


Le cannabis et sa molécule THC provoquent une accoutumance psychologique et même physiologique dans certains cas. Lorsque vous arrêtez d’en consommer, il est tout à fait normal d’avoir des symptômes, car votre corps se “débarrasse” de la drogue. Pour combler l’effet de manque, nous verrons les solutions existantes dans la partie traitement de ce guide.

N’oubliez pas de consulter votre médecin si nécessaire.

Combien de temps dure un sevrage cannabique ?

La durée exacte du sevrage cannabique est difficile à donner, car elle dépend de la quantité et du niveau de dépendance au cannabis. 

Néanmoins, excepté les troubles du sommeil qui peuvent persister plus longtemps, la plupart des symptômes liés à l’arrêt de consommation du cannabis disparaissent au bout de 1 semaine ou 2 (plus en cas de consommation excessive). 

Lorsque vous arrêtez de fumer, les symptômes apparaissent rapidement en 24h / 72h avec un pic d’intensité entre le deuxième et sixième jour.

Quels sont les bienfaits du sevrage cannabique ?

Arrêter le cannabis vous fera beaucoup de bien aussi bien sur le plan physique, mental que sur l’aspect social. Un nouveau chapitre commence !


Les bienfaits physiques et psychologiques

Une fois votre sevrage cannabique terminé, vous allez profiter d’un sommeil de qualité et vous sentir beaucoup plus en forme. Finies la fatigue et l’envie de rien ! Vos capacités mentales vont également s’améliorer avec notamment une meilleure mémoire et plus de facilité à vous concentrer. Vous serez de meilleure humeur et globalement, vous aurez un esprit clair.


Les autres bienfaits

En étant bien dans votre corps et dans votre esprit, vous allez renouer avec vos proches et libérer du temps pour d’autres activités : sport, loisirs, etc.

Souvent, les relations sociales des personnes dépendantes au cannabis sont dégradées, car la drogue entraine un repli sur soi. 

Autre avantage de poids : l’aspect financier. Ne plus consommer de cannabis vous fera économiser beaucoup d’argent.

Arrêter d’un coup ou progressivement : quelle stratégie de sevrage choisir ?

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise solution. À vous d’adapter votre stratégie en fonction de votre motivation. Si vous échouez, n’abandonnez pas et recommencez avec des objectifs plus simples à atteindre en arrêtant par exemple de fumer avant de dormir. Félicitez-vous et récompensez-vous si vous atteignez vos objectifs. 

Quels sont les traitements pour le sevrage cannabique ?

Différentes solutions existent pour vous aider à en finir avec le cannabis. Accompagnement médical, produits de substitution, conseils du quotidien, faisons le point sur les moyens à votre disposition.


Se faire accompagner par des professionnels de la santé

En vous faisant accompagner par des spécialistes de l’addiction, vous mettez toutes les chances de votre côté pour soigner votre dépendance et éviter le risque de rechute. 

Qui consulter ? Vous pouvez d’abord demander conseil à votre médecin traitant. Les addictologues sont spécialisés sur le sujet. Par ailleurs, des programmes de traitement spécifiques en groupe ou en individuel existent. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin ou en appelant le numéro vert “drogues info service” au 0800 23 13 13. L’accompagnement thérapeutique peut s’étaler sur la durée en fonction des cas et sera utile pour éviter le risque de rechute.

Un traitement médicamenteux peut vous être prescrit pour soulager les effets dus à la désintoxication.


5 conseils pratiques pour vous aider au quotidien

  1. Établissez un calendrier de sevrage avec différents objectifs réalisables. Par exemple, diminuer de 20% votre consommation chaque semaine.

  2. Identifiez et évitez les situations à risque. Pendant votre cure de désintox, il est préférable de ne pas fréquenter les personnes qui consomment du cannabis autour de vous. 

  3. Remplacez vos routines liées au cannabis par d’autres activités plus saines comme la méditation, la lecture, etc.

  4. Sollicitez vos proches pour vous aider. Soyez transparent sur votre démarche et entourez-vous de personnes bienveillantes qui sont à l’écoute.

  5. Ne vous rabattez pas sur une autre dépendance nocive comme le tabac, l’alcool, etc.


Misez sur le CBD : une alternative naturelle et légale

Le CBD ou cannabidiol est un des composants de la plante du cannabis. Ce n’est pas une drogue et les produits à base de CBD (fleurs, résine, huiles, etc.) sont autorisés à la vente en pharmacie et autres boutiques spécialisées. Pour être clair, le CBD ne vous fera pas planer et n’a pas les effets psychoactifs du THC. C’est un peu l’équivalent d’une bière sans alcool.

Toutefois, le CBD peut soulager les symptômes liés au sevrage du cannabis et du THC : troubles du sommeil, l’anxiété, nausée, etc. 

Le cannabidiol offre de nombreux bienfaits :

  • Amélioration du sommeil
  • Diminution du stress et de l’anxiété
  • Anti douleur naturel
  • Soulagement des troubles neurologiques


Une étude publiée sur le site spécialisé The Lancet affirme même que le CBD est efficace pour soigner une addiction au THC sans effet secondaire néfaste.

Par ailleurs, contrairement au THC, le CBD ne provoque pas d’accoutumance. Vous ne risquez donc pas de remplacer une dépendance par une autre.

Quels produits CBD utiliser pour diminuer/stopper sa consommation de cannabis ?

Beaucoup de fumeurs de cannabis fument des fleurs de CBD. Toutefois, ce mode de consommation est déconseillé, car la combustion est nocive pour la santé. 

Vous pouvez progressivement remplacer la fumette par d’autres modes d’ingestion plus sains :

  • Par administration sublinguale (en mettant quelques gouttes d’huile de CBD sous la langue)
  • Par inhalation
  • Par voie orale avec des gélules
  • En vapotant du e-liquide à base de CBD
  • En ingérant des aliments au CBD
  • Par application cutanée avec des crèmes au CBD


Avec sa haute concentration en CBD, l’huile de CBD est idéale pour vous sevrer en douceur et profiter de ses bienfaits.


Les produits Nativus 

Nativus vous propose des produits au CBD 100% naturels, fabriqués en France et scrupuleusement vérifiés en laboratoire. Profitez de notre sélection qui vous aidera à arrêter le cannabis en douceur et à mieux vous sentir dans votre corps et votre tête.


Prise en charge par la sécurité sociale du sevrage cannabique

La Sécurité Sociale peut prendre en charge les frais d’une cure de désintoxication de cannabis. Certains établissements publics comme les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) ou les services d’addictologie des hôpitaux publics sont financés par l’État. 

Pensez également à vous renseigner auprès de votre mutuelle pour profiter d’éventuels remboursements.


Se faire accompagner dans son sevrage cannabique :  contacts et ressources utiles

Pour plus d'informations et de conseils, contactez :

  • Drogues info service au 0800 23 13 13
  • Écoute cannabis au 0980 980 940
  • Fil santé jeune au 0800 235 236

Guide d'aide à l'arrêt du cannabis - Ministère de la Santé

Forum dédié au sevrage du cannabis : Forum Drogues info service



Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,